« Avant d’aborder toute notion de conservation, il faut d’abord apprendre à ressentir. Je souhaite offrir au grand public une plongée exceptionnelle au sein de ces ultimes espaces de nature sauvage. Présenter la nature de façon sensible pour émouvoir et émerveiller les hommes afin de recréer ce lien indispensable qui nous unit à elle. »

de Luc Jacquet, fondateur de l’association Wild-Touch

 

 

 

    Les étudiants de l’IESA dont l’expertise et le marché de l’art sont les maîtres mots, organisent une vente aux enchères caritative. Chaque année l’Institut Supérieur des Arts offre à ses élèves de première année l’occasion de mettre en place une vente aux enchères au profit d’une association.

 

    Cet audacieux projet nous permettra d’appliquer nos acquis et d’étayer nos connaissances. Indépendamment d’une participation personnelle et collective des plus rigoureuses, la cause que nous défendons nous demande un investissement sans failles. Cette vente caritative sera au profit de l’association Wild-Touch qui veille à la protection de la flore : enjeu majeur de la préservation d’une faune instable et fragile mais également de populations

en voie de développement. Le résultat de la vente sera reversé en totalité à Wild-Touch. L’objectif est d’aboutir à un projet solidaire, responsable, mettant en corrélation l’implication des élèves et le professionnalisme de l’association.

 

    Nous choisirons ensemble une communauté, une culture, un écosystème à préserver et à développer. L’aide à la population, le développement durable, et l’enrichissement des compétences d’un peuple en fonction de leurs ressources naturelles seront les moteurs d’une stabilité en devenir. Aujourd’hui, prendre conscience puis réguler notre consommation carbone quotidienne est devenu l’enjeu principal à la conservation de notre planète et de l’individu. Cet engagement constituera le point culminant de la première partie du projet. En effet, les élèves comptabiliseront leurs propres dépenses carbone dans le cadre de toute activités résultant de l’organisation de la vente (trajets, électricité, rencontres…).

 

    Des bénéfices de la vente, sera déduit le total des coûts carbone : un acte symbolique représentant notre engagement complet envers la cause environnementale et un processus créant une vente «responsable», garante de ses propres dépenses. Cette gestion des coûts est réglementée par le programme de compensation carbone de l’ONU.

 

    La vente aura pour thème : le papier peint et la nature. Notre but est de sensibiliser des artistes contemporains, des stylistes, des créateurs à cette cause, puis de laisser place à leur liberté artistique.

 

    La dynamique de ce projet sera garantie par de généreux donateurs, des artistes inspirés et motivés, ainsi qu’une importante implication de notre part.

 

  Notre objectif est de réunir 40 lots qui seront vendus sous le marteau de Emmanuel Layan.La vente se déroulera avec la participation de l’hôtel Pullman à Versailles le 18 avril 2015. Vous aurez la possibilité de prendre connaissance des créations, de rencontrer et d’échanger avec les artistes lors d’une exposition. De plus le catalogue de la vente aux enchères vous sera remis.